PRUEBA COOKIES ENLACE
COOKIES

Pêche et Navigation

Pêche et Navigation

Santurtzi est l’un des ports biscayens qui a dédié le plus d’embarcations à la pêche côtière, atteignant les cinquante à l’époque de son apogée. Jusqu’au début du XXº siècle, la traînière était l’outil essentiel de cette activité ; elle fut déplacée par des bateaux mus par des moteurs à vapeur ou à explosion, qui fournissaient une plus grande capacité de charge et une moindre exigence de main d’œuvre. L’espèce la plus propice à ce style de pêche est la sardine, suivie de l’anchois, la dorade rose, le chinchard, le maquereau et même le thon blanc.

La commercialisation des captures était immédiate, la tâche en incombant primordialement aux femmes. Les populaires sardinières, le panier plein de pièces bien rangées, et vêtues d’une manière singulière, parcourraient les rues des nombreuses localités biscayennes en criant l’excellence de leur marchandise.

La proximité de la redoutable barre de Portugalete favorisa depuis longtemps la création à Santurtzi d’un groupe fourni de pilotes côtiers qui assuraient la traversée de l’Abra à marée basse.