PRUEBA COOKIES ENLACE
COOKIES

Histoire

Il y a deux millénaires, les auteurs gréco-latins écrivaient que l’actuel territoire de la Communauté Autonome du Pays Basque était habité par trois peuples : vardules, caristes et autrigones ; ces derniers étaient installés entres les fleuves Nervion et Asón, où se trouve la région historique de Las Encartaciones à laquelle a toujours appartenu Santurtzi.

Au début du Moyen Âge, après la chute de l’état visigotique, le roi asturien Alfonso I repeupla les terres de Sopuerta et Carranza avec des gens venant de la vallée du Duero et de l’Èbre, qui introduisirent les cultures de la vigne et des céréales, ainsi que les croyances chrétiennes ; la première référence au temple de San Jorge (Sancti Georgi) remonte à l’an 1075, dans un document du Monastère de San Salvador de Oña qui fait mention du Monastère de San Jorge de Somorrostro. À partir du XIVº siècle, et coïncidant avec la fondation de villes de la part des grands seigneurs territoriaux, l’espace s’organise : les sept conseils de Somorrostro conforment deux républiques au sein de Las Encartaciones de Biscaye, avec représentation propre dans les Assemblées d’Avellandea ; Santurzi, Sestao et la Vallée de Trápaga formèrent, jusqu’au XIXº siècle, l’entité dénommée Trois Conseils de la Vallée de Somorrostro. Dès la fin de la IIº Guerre Carliste, la libération de la vie économique débouche sur une transformation radicale de la région, qui se reflète également sur le plan administratif, avec le dégroupement en 1901 de l’ancien Conseil de Santurce en Santurce Ortuella et Santurce Antiguo.